Philippeville

Ancienne caserne des fours (Philippeville)

 Parmi les bâtiments militaires érigés sous domination française se trouve une ancienne caserne dite « des Fours ». Elle a été érigée à la fin du 18e siècle comme le précise une inscription située sous la corniche « Ci-dessous a été placée la 1re pierre le 5 mai 1785 ». La caserne a été construite en style classique, en moellons de calcaire. Sous le régime belge, elle était le lieu de casernement du 7e de Ligne. À gauche se trouve l’ancien portail, partiellement en ruines et aujourd’hui muré.

Ancien hôpital militaire (Philippeville)

Parmi les bâtiments militaires érigés sous domination française se trouve un ancien hôpital, également appelé hôpital de la caserne. Déterminant une cour triangulaire avec un ancien mur de l’arsenal et un mur de clôture, il s’agit d’une construction de la seconde moitié du 17e siècle, une des premières entreprises par les Français. L’édifice adopte un plan en L dont l’aile située à front de rue est peut-être plus récente (début du 18e siècle) et a été modernisée dans la tradition classique au 19e siècle.

Ancienne maison du Gouverneur (Philippeville)

Située Place d'arme. Partie conservée de l'ancienne maison du gouverneur, amputée de trois travées à droite, et de deux à gauche en 1877. Construction de deux niveaux, dont certains éléments témoignent d'une origine du XVIIè siècle,: le soubassement biseauté en appareil de calcaire, la façade en briques oranges mêlées à des briques de cendrée et queques ancres en S, subsistent cinq travées de baies remaniées ou refaites avec des pierres de remploi au XIXè s.,à linteau droit sur piédroits harpés.

Habitation privée 19 rue de la Roche (Philippeville)

Située rue de la roche 19, belle maison du 2è tiers du XVIIIè s. en brique et pierre bleue sur soubassement en moellons de calcaire assisés. Deux niveaux sur caves et quatre travées d'ouvertures à linteau droit sur montants en brique et pierre alternées. Porte dépourvue de sa traverse, derrière un perron à double volée. Linteaux et appuis reliés par des bandeaux plats en pierre. Travée droite ajoutée au XIXè-XXè s. Chaîne d'angle harpée à gauche. Corniche de pierre moulurée eb quart-de-rond. Bâtière d'ardoises.

Palais Justice de Paix (Philippeville)

Edifice néo-classique d'un niveau surélevé, bâti vers 1878. Précédée d'un ample perron à double volée, façade en moyen appareil de calcaire rythmée par des pilastres colossaux et cintrée par un frontispice sommé d'un attique et d'un fronton triangulaire. Bâtière de roofing coiffée d'un lanternon en bois zingué, refait en 1981. Possède une cloche et une horloge toujours en fonctionnement.

 

Copyright2014-gephil.be

S'abonner à RSS - Philippeville