Site N°6 PHILIPPEVILLE (Les Souterrains)

Ce fut le premier jour d'octobre, 1555, que Guillaume jeta les fondements de la nouvelle ville. Le tracé des retranchements présentait la forme d'un pentagone irrégulier L'enceinte était composée de cinq bastions à orillons et d'autant de courtines : trois d’entre elles offraient un grand développement ;  La courtine 4-5 était en ligne droite; les deux plus longues se trouvaient brisées vers le milieu à angle rentrant ; on avait établi deux portes qui étaient percées dans le milieu de chacune des courtines les moins étendues et formant aussi une ligne droite; une de ces portes donnait issue sur le chemin conduisant à Givet et à Dinant, l'autre s'ouvrait sur la route de Mariembourg et vers le Hainaut. Des fossés secs entouraient la place de tous Côtés et étaient traversés par deux ponts débouchant directement des portes dans la campagne.  Les deux fronts dans lesquels ces passages s'engageaient, n'étaient protégés ni par des ravelins ni par d'autres ouvrages avancés.

Les rues tirées au cordeau, larges et bien percées aboutissaient toutes à une grande place d'armes.  Le terrain derrière les courtines avait été réservé pour la construction des bâtiments militaires.

Des échauguettes ou guérites attenant au chemin de ronde surmontaient les trois grandes courtines.

Type: 
Images: