Neuville

Surnom : les Tchôdronîs

Dès le moyen âge, la localité était partagée en trois seigneuries. Aux temps modernes, l'une appartenait aux Auxbrebis, propriétaires du château; la deuxième aux Yves, dont le siège se situait au quartier Saint-Hubert et la troisième à l'abbaye de Florennes, présente à Neuville dès le XIIe siècle et qui rassemblera les trois fiefs au XVIIIe siècle.

    Bien visible de la grand-route Charleroi-Couvin (Nationale 5), gros village divisé en deux zones que sépare la vallée du ruisseau des Machenées. A l'Ouest, importants volumes en calcaire, surtout du XVIIIe siècle étirés sur une crête et s'étageant sur le versant. A l'arrière-plan, le château des Auxbrebis et l'église jadis située plus bas. A l'Est, quartier Saint-Hubert caractérisé par de petites maisons au groupement plus dense. Extension des lotissements vers la grand-route.

Plusieurs anciennes carrières sur le territoire de la commune dont l'une de marbre rose.

Curiosités et noms typiques de rues.

Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste, Ferme château d' Auxbrebis, Chapelle Saint-Hubert

Rue Saint-Hubert, Rue Saint-Jean, Rue de la Salette