Franchimont

Surnom : les Djins (les gens)

 Étiré sur un promontoire à la pointe duquel se trouvait jadis l'église, village composé de deux parties à peu près égales, séparées par une petite dépression herbeuse. Ensemble relativement homogène, malgré les importantes destructions de 1914, de bâtiments en calcaire souvent chaulés ou peints, des XIXe et XXe siècles, avec quelques rares vestiges plus anciens. Toitures d'ardoises et d'éternit. Au Sud de la localité, carrières de marbre rouge très réputées déjà au XVIIIe siècle et toujours en activité.

Curiosités et noms typiques de rues.

Rue de la Chinelle, Rue de Florennes, Rue des Tanneurs