Eglise Saint-Philippe (Philippeville)

Edifice gothique en moyen appareil de calcaire sur soubassement biseauté, construit probablement dès 1556, comme le signale une longue inscription figurant à l'intérieur et relatant les circonstances de l'évènement. Dans ce cas, la date de 1598 affichée au-dessus du portail comémoreraient une restauration ou la pose d'un nouveau parement. Important travaux opérés en 1906 par l'architecte L. Lange : construction d'une nouvelle sacristie et supression regrettable des aménagements intérieurs classiques dûs à l'architecte Chermanne en 1750 et 1761. Bâtiment de trois nefs de cinq travées et pseudo-transept, fermé à l'E par un choeur plus bas composé d'une travée et d'une abside à trois pans. Fenêtres en tiers-point sous larmier et remplage remis en 1906. Division intérieure par le biais d'arcades en plein cintre posant sur des pilliers carrés, bisautés et à congés, à bases légèrement moulurées et impostes en cavet. Arc triomphal de même type. Plafonds plats. Traces d'une porte en plein cintre dans les bas-côtés N et S., non apparentes à l'extérieur. Première travée de la grande nef occupée par la base d'une tour signélée à l'extérieur par un clocher essenté, posant sur quatre gros piliers reliés par des arcs en tiers-point. R.d.ch. voûté d'ogives portant le jubé. Parement extérieur exécuté peut-être en 1598 ou au XVIIè siècle, comme probablement les baies latérales. Celles de la façade créées,l'une en 1888, les deux autres en 1906, mais à l'emplacement d'anciennes ouverturres. Corniches droites profilées. Toitures d'ardoises d'où sortent deux lucarnes.

Antependium en calcaire de l'autel majeur, aux armes de lazarre de Schwendi, premier gouverneur de la place(v.1556). Stalles de style Louis XIV (1er moitié du XVIIIè s.). Fonts baptismaux (2è moitié XVIè s.). Une trentaine de dalles et pierres funéraires (  XVIIè et XIIIè s.); statues (XVIIè et XVIIIè s.); trois toiles (XVIIIè s.).

 

Copyright2019-gephil.be

Taille: 
Petit Patrimoine
Ville/Village: 
Type de monument: